English
 
Ça fait 20 ans !!!
 
 
Departs
 
 
 
 
Petit Futé
 
Du haut Dolpo à Jomsom

1er et 2ème jours : Départ pour Kathmandou. Accueil et transfert à l’hôtel NorbuLinka.
3ème jour : Vol pour Nepalganj, la grande ville de l’ouest népalais, au cœur du Téraï, proche de la frontière indienne. Nuit à l’hôtel.
4ème jour : Vol pour Juphal, le petit aéroport qui permet d’approcher le Dolpo (vol soumis à des aléas climatiques et opérationnels). Courte marche vers Dunaï (2150 m). Premier campement (3 heures de marche).
5ème jour : Remontée de la vallée de la Suli Gad, qui naît au lac de Phoksumdo. Montée progressive en balcon vers le hameau de Sepka (2700 m), au milieu des cultures, puis de la forêt. Camp. 6 heures de marche.
6ème jour : Le chemin longe toujours la Suli Gad, essentiellement dans la forêt. Un passage en balcon nous révélera de belles vues sur le massif du Kanjiroba. Campement à Sumdo (3000 m). 5 heures de marche.
7ème jour : Sumdo/Ringmo/Lac de Phoksumdo (3600 m)
Nous rejoignons le confluent de la Suli Gad et de la Pumgma Khola. Encore une heure dans la forêt, en remontant le cours de la Pumgma Khola. La végétation change, les conifères deviennent majoritaires. Nous entrons dans les alpages et découvrons bientôt Palmo, un village d’hiver des habitants de Ringmo. Après la visite au bureau du parc national, nous attaquons une montée. Bientôt apparaît la magnifique cascade (300 m de haut, une des plus hautes du Népal), servant de déversoir au lac Phoksumdo. Passage d’une épaule (3860 m) et descente douce sur le village de Ringmo, dont les maisons se détachent d’une forêt de pins et de genévriers, sur les rives du lac aux eaux d’un bleu intense enserrées de montagnes ocre. Après-midi de repos et d’exploration des environs, visite du monastère bönpo sur la rive du lac et des chörtens ocre et blancs à l’architecture si particulière. Camp près du village. 4 heures de marche.
8ème jour : Nous gagnons le haut Dolpo et quittons la zone "autorisée" par le permis de trekking classique. Le chemin longe le lac à la magnifique couleur turquoise, d’abord sur les rives, puis rapidement en balcon : montées et descentes, quelques passages parfois délicats. Quittant le lac, nous remontons la Phoksumdo Khola, puis campons dans la forêt, à la confluence de son affluent qui nous conduira vers le Gand-La. 6h de marche. Nous sommes au pied du Kanjeralwa, un beau massif glaciaire de 6612 m. Campement à 3800 m.
9ème jour : Pied du col de Gand-La (4600m) Nous remontons le torrent dans une gorge, en le traversant de nombreuses fois pour atteindre notre camp au pied du col de Gand la à 4600m. Campement.5 heures de marche.
10ème jour : Passage du Gand-La (5120 m)/Shey Gompa(4500m) Montée au col par de grandes pentes d’éboulis. Au sommet (5150 m), cairns et drapeaux à prières. Nous descendons tranquillement le long de la rivière et arrivons à Shey Gompa. Shey Gompa fut fondé, disent les Dolpo-Pa, par un grand yogi : Drutob Senge Yeshe, qui arriva dans ces lieux sur un léopard volant. Lors de ses méditations, il édifia un chörten de cristal près d’un petit lac d’altitude : les pèlerins y récoltent toujours des cristaux de roche. Le nom de Shey provient d’ailleurs de Shel : cristal en tibétain. La fameuse Montagne de Cristal est une pyramide blanche, sacrée dans tout le Dolpo, qui domine le col de Phoksumdo. 
Le petit monastère karma-kaguypa n’est occupé qu’à certaines époques de l’année : à la fin du printemps, il est le siège d’un grand festival rassemblant tout le Dolpo, à l’occasion duquel les pèlerins effectuent un tour rituel de la Montagne de Cristal. Campement près des chortens. 5h de marche.
11ème jour : Nous quittons Shey Gompa, longeons sa vallée large vers l’est, puis remontons par des pâturages jusqu’au Nam Khong-La (4925 m). Du sommet se dévoile une vue exceptionnelle sur les hauts plateaux et les sommets du Tibet, tout proche. Nous descendons rapidement camper près de Nam Khong et son monastère récemment restauré (4235 m). 6h 30 de marche.
12ème jour : De Nam Khong, nous montons rejoindre un balcon supérieur. Puis, après avoir traversé une épaule à 4400 m, nous descendons sur Saldang (3750 m), village dolpo-pa typique, aux maisons dispersées au milieu des terrasses aménagées sur une colline 4h de marche. L’après-midi, visite du village.
13ème jour : Nous partons vers le nord, longeant la vallée de Nam Khong vers l’aval : à sa confluence avec le Panzang Chu se trouve le village de Nyisal, dominé par le monastère de Yangser (3h30 de marche). Notre équipe installe le campement et nous nous rendons au monastère l’après-midi (3 heures de marche). Cet ancien gompa sakyapa, devenu nyigmapa, est particulièrement impressionnant, perdu au fin fond de l’Himalaya.
14ème jour : Nous revenons ensuite sur nos pas et dépassons Saldang pour remonter la vallée de Nam Khong. De nombreux murs de prières et chörtens la parsèment. Les villages se succèdent : Namdo, dominé par le monastère nyigmapa de Sal Gompa ; Sibu, Cha (4000 m), près duquel nous camperons (5h30 de marche).
15ème jour : Nous longeons la Nangkhong khola puis une longue montée vers le col du Langmoche la (4900m) qui sépare le Haut Dolpo et la vallée de Tarap ensuite descente rapide pour camper dans de beaux alpages fleuris (4600 m). 7h de marche. Vue sur les Dhaulagiri. Camp.
16ème jour : Camp des Fleurs/Tok Kyu/Do Tarap (4050m) Nous descendons vers la vallée de Tarap, la plus peuplée de la région. Traversée des villages de Tok Kyu, Kakar gompa. 3 heures de marche. Campement.
17ème jour : Do Tarap. Visites du village et des monastères. Camp.
18ème jour : Arrivés au confluent, nous obliquerons vers l’est, et entamerons la remontée du Doro Chu. Nous croiserons le monastère bon-po de Ship Chhok, puis le hameau de Do Ro, le dernier de la vallée de Tarap. Par des gorges, nous rejoindrons un plateau herbeux en haut d’un éboulis, au pied du premier col (4600m) qui nous sépare de Tsharka. 4h de marche.
19ème jour : Une des journées les plus sauvages de l’itinéraire. Nous remontons au premier col de Tsharka (5165 m) en 2 heures. Vue superbe sur les Dhaulagiris V et III. Nous descendons déjeuner au bord de la rivière, puis la remontons vers le pied du deuxième col, longeant une large vallée (3h30). Campement (4770 m).
20 ème jour : Montée rapide au deuxième col de Tsharka (4880 m) et descente vers le village du même nom. Très différent des autres villages dolpo-pa, Tsharka ressemble à un fort, ses hautes maisons et ses temples regroupés dans des murailles qui dominent la rivière. Nous remontons le cours tumultueux de la Barbung Khola et trouvons un camp en amont (4330 m). 5h de marche.
21ème jour : Montée vers le Sangda La : nous continuons à remonter le cours de la rivière pour aller chercher un gué en amont. Nous dépassons un plateau herbeux, où se trouve une grande maison, puis trouvons un passage possible. De là, nous remontons par des pentes herbeuses jusqu’à une large vallée. Nous campons à 4850 m au bord de la rivière. 6 heures de marche.
22ème jour : La montée est douce et progressive jusqu’au Sangda La. D’abord verdoyante, elle devient minérale vers le sommet du col (5340 m). Une rapide descente à l’abri pour déjeuner, et nous continuons dans un décor sauvage pour rejoindre une dernière épaule (5000 m). De là, par une descente rapide et raide, nous rejoignons un plateau herbeux pour camper en face de Sangda (4190 m). 6 heures de marche.

23ème jour : Nous descendons vers la rivière traverser le nouveau pont et remontons sur Sangda (il y a deux villages de même nom sur chaque versant de la vallée, un d’hiver, un d’été). Nous restons au village (3800 m) et campons près des maisons (5/6 heures de marche).
24ème jour : Nous traversons plusieurs épaules et cols à 4150, 4320 et 4020 m. Nous rejoignons le village de Phallak (5/6 heures de marche). Camp.
25ème jour : Nous visitons Dangar Dzong, village qui ouvre vers le Mustang d’un côté, la basse Kali Gandaki de l’autre. La faille de la Kali Gandaki est la plus importante du monde, dominée par 2 massifs de 8000 m : les Annapurnas et les Dhaulagiris. Après une dernière épaule (3700 m), nous descendons rapidement par des éboulis jusqu’à Jomosom, (3 heures de marche). 
26ème jour : Vol pour Kathmandou via Pokhara (vols soumis à des aléas climatiques et opérationnels). Nuit à l’hôtel.
27ème au 29ème jour : Journées libres pouvant servir de sécurité en cas de retard d’avion. Nuits à l’hôtel.
30 ème jour : Vol pour Paris.